top of page
haut_blogue.jpg

Explorer 28 métiers grâce à la réalité virtuelle



Valider ou infirmer son choix de carrière avec l’aide de la technologie, c’est ce que le CJE Beauce-Sud propose à sa clientèle ainsi qu’aux élèves de son école alternative et des polyvalentes environnantes depuis peu.

Notre organisme communautaire s’est doté d’un premier casque de réalité virtuelle au mois de novembre 2022. L’objectif principal de cette acquisition? Permettre à nos clients et aux jeunes de la région d’essayer des métiers qui pourraient les intéresser dans le futur, tout en s’adaptant aux besoins de chacun d’entre eux.

Parmi les professions dont il est possible de faire l'expérience virtuellement, à raison de séances d’une vingtaine de minutes chacune, se trouvent celles d'électricienne ou d'électricien résidentiel, d'infirmière ou d'infirmier, de mécanicienne ou de mécanicien automobile, de plombière ou de plombier, de réceptionniste d'hôtel et de soudeuse ou de soudeur, pour n’en nommer que quelques-unes.

Un service d’orientation 2.0

Exclusivement utilisé dans le cadre de démarches d’orientation, qu’elles soient réalisées dans les locaux du CJE Beauce-Sud ou encore dans un contexte scolaire, en collaboration avec les enseignants et les enseignantes lors d’ateliers en classe, ce casque de réalité virtuelle permet à notre équipe de se démarquer.

« Nous avons le désir de faire évoluer notre approche de l’orientation en intégrant la technologie dans notre pratique pour la rendre plus dynamique et ainsi faire en sorte que l’expérience de la clientèle soit des plus agréables », explique Marie-Claude Goulet, c.o., conseillère d’orientation chez nous.

En plus de s’avérer un moyen accessible et personnalisé d’explorer un emploi sans avoir à se déplacer en entreprise, ce récent achat donne aussi l’opportunité aux clients qui le souhaitent d’essayer une profession en compagnie de leur conseillère, en toute confidentialité, plutôt qu’en groupe ou en milieu de travail.

Un outil d’évaluation concret

Au-delà de l’accessibilité que procure cette nouvelle forme d’exploration professionnelle, la réalité virtuelle permet également à notre conseillère d’orientation d’évaluer les compétences des participants de façon concrète lors de rencontres individuelles.

« J’ai l’occasion d’observer, en temps réel, la patience, la persévérance dans les tâches et le respect des consignes dont font preuve les jeunes que j’accompagne pendant leurs simulations de métiers virtuelles. Je suis par la suite en mesure de mieux les guider vers un emploi qui correspond à leurs champs d’intérêts et à leurs habiletés », conclut Marie-Claude.

Rédigé par Amélie Carrier, conseillère aux communications et à l'organisation événementielle pour le CJE Beauce-Sud




bottom of page